Après 3 années d’études en Comptabilité, Finance-audit, Entrepreneuriat-Gestion des projets, Gestion logistique et transport et Qualité hygiène sécurité en environnement 75 étudiants de l’Académie franco-américaine de management (Afram) ont soutenu leurs travaux le 21 au 22 février à Libreville devant un jury.

L’Académie franco-américaine de management (Afram), sur une nouvelle lancée. © Gabonreview

 

L’Académie franco-américaine de management (Afram) a lancé du 21 au 22 février à Libreville, une vague 75 soutenances d’étudiants de fin de cycle Licence/Bachelor en comptabilité, Finance-audit, Entrepreneuriat-Gestion des projets, Gestion logistique et transport et Qualité hygiène sécurité environnement.

Organisées sous la direction du professeur Jean-Michel Plane, président du Conseil scientifique, les soutenances revêtent plusieurs dimensions selon le directeur. «Elles permettent de confirmer que l’Afram poursuit sa mission de formation des étudiants, en dépit de la crise de 2016 liée à la dette de 1,8 milliards de francs CFA accumulée par l’Etat», a expliqué Jean Lie Massala.

Ceci constitue, pour le directeur de l’Afram, un «réel motif de confiance pour les responsables de l’établissement, les parents, l’Etat et les d’étudiants. Ce d’autant que les soutenances leur donnent espoir poursuivre leurs études jusqu’en master», s’est félicité Jean-Lié Massala.

Selon Jean Lie Massala, la poursuite des activités académiques de l’Afram se fonde sur l’habilitation obtenue par la Commission nationale de l’enseignement supérieure privé du Gabon tenue en 2019.

Le président Conseil scientifique de l’Afram, a pour sa part décliné, la nouvelle vision de l’établissement. Celle-ci sera basée selon Jean-Michel Plane, sur « la singularité, avec une offre différente de celle proposée ailleurs».

A en croire Jean-Michel Plane, la nouvelle stratégie sera orientée vers «la transformation digitale des organisations, le développement des formes d’organisations agiles, l’importance des innovations de rupture, l’importance du marketing digital et l’importance des univers numériques».

L’atteinte de cet objectif, nécessite une «rigueur dans la qualité des enseignements apportés et une équipe d’enseignants renouvelés habiles et dynamiques», a déclaré selon Jean-Michel Plane.

 

 
 

0 commentaire

Be the first one to leave a comment.

Post a Comment