L’élection présidentielle togolaise se tiendra ce 22 février 2020. Cette année, la diaspora togolaise est appelée aux urnes, et au Gabon, l’ambassade du Togo espère bien qu’elle répondra présente et qu’elle respectera le résultat des urnes.

Les togolais du Gabon éliront leur président cette année (illustration). © D.R.

 

La campagne présidentielle a démarré depuis 11 jours au Togo. Le 22 février, les électeurs sont pour  attendus aux urnes pour le Premier tour de la présidentielle 2020 où s’affrontent 10 candidats parmi lesquels le président sortant, Faure Gnassingbé. Nouveauté cette année, les Togolais de la diaspora pourront participer au vote.  «C’est la première fois que la diaspora togolaise va voter, et ceci a été décidé en novembre 2019», a déclaré, au cours d’un point presse à Libreville, Padazouwe Abina, chargée d’affaires à l’Ambassade du Togo au Gabon.

Ce vote de la diaspora a été institutionnalisé par la modification du Code électoral qui, selon Padazouwe Abina, précise en son article 64-1 que seuls les Togolais de la diaspora vivant dans les pays comptant au moins 300 Togolais inscrits au sein des ambassades sont autorisés à user de leur droit de vote. «Et le Gabon en fait partie», a-t-elle dit. Pour voter, a-t-elle indiqué, il suffit d’être sur la liste électorale. Un processus de recensement avait été lancé et selon elle, durant les préparatifs, la transparence a été de mise.

«La commission électorale d’ambassade indépendante du Gabon n’a reçu aucune plainte concernant le fait de ne pas permettre qu’il n’y ait pas de la transparence. Au regard de ces éléments, et à ce jour, on peut dire que tout se passe dans la transparence», a-t-elle déduit.

Dans ce contexte, Padazouwe Abina invite tous les Togolais au Gabon ayant leurs noms sur la liste électorale, à prendre «par patriotisme», «les dispositions idoines pour pouvoir exercer le droit de vote». Elle les exhorte par ailleurs «à la tolérance mutuelle et au respect des résultats des urnes. Le cas échéant, à faire des recours conformément aux textes en vigueur».

Pour les Togolais vivant au Gabon, qui comptent jouir de leur droit, le vote de la diaspora «aura forcément un impact sur les résultats des élections». «Je crois que même en termes d’augmentation du nombre d’électeurs, c’est déjà un impact important», a déclaré M. Kodjo, un ressortissant togolais. Vivant au Gabon depuis plus de 30 ans, il n’a plus jamais participé à une élection dans son pays.

 
 

0 commentaire

Be the first one to leave a comment.

Post a Comment