Donné pour mort sur les réseaux sociaux, Thierry Ndong, le surveillant poignardé la semaine dernière par un élève au lycée privé Vincent de Paul Nyonda (EPI de Nzeng-Ayong) à Libreville s’en est finalement tiré avec trois blessures et 10 jours d’incapacité de travail.

Thierry Ndong, le surveillant poignardé à EPI de Nzeng-Ayong, est bel et bien en a réchappé. © Capture d’écran/Gabon 1ère

 

Poignardé dans l’après-midi du jeudi 6 février au sein du lycée privé Vincent de Paul Nyonda, connu sous l’appellation EPI de Nzeng-Ayong, Thierry Ndong n’a pas succombé à ses blessures. L’intéressé a lui-même tenu à démentir, le week-end écoulé, la rumeur de sa mort diffusée et relayée sur les réseaux sociaux ces derniers jours. En incapacité de travailler pendant 10 jours, il informe par ailleurs avoir déposé plainte pour agression au commissariat du 6e arrondissement de Libreville.

La mésaventure du surveillant serait partie d’une altercation avec l’élève Thomas Ossima Ella qu’il avait surpris jouant à une partie de cartes (poker) en compagnie de deux autres élèves. Une activité interdite pratiquée «dans l’enceinte de l’établissement et aux heures de cours», précise dans un communiqué Biyambou Pendy, le représentant du fondateur du lycée.

Le tort de Thierry Ndong aurait été d’avoir rappelé le règlement intérieur à l’élève inscrit en classe de 2nde LE3, et surtout d’avoir tenté de confisquer les cartes aux élèves indélicats. L’initiative du surveillant aurait suscité une forte colère chez l’élève Thomas Ossima Ella qui aurait proféré des menaces à son endroit, avant de passer à l’acte, en lui assénant trois coups de couteau, dont deux sur le flanc gauche et un à l’épaule. Fort heureusement, l’agresseur, qui est aujourd’hui entre les mains des forces de l’ordre, a été neutralisé par d’autres surveillants. Le proviseur de l’établissement, Donnet M. Tengue, assure par ailleurs que les mesures de sécurité ont été renforcées au sein du lycée.

 
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. Renvoyer l’élève chez lui c’est un assassin il n’est pas fait pour l’école. Bon courage mon frère. Amen.

Post a Comment