Le député du premier siège du département de Mulundu, dans la province de l’Ogooué-Lolo, Régis Immogault s’est plié 14 au 15 février 2020, au rituel du compte-rendu parlementaire à l’endroit de ceux et celles qui lui ont donné le mandat de les représenter à l’Assemblée nationale.

Régis Immogault rendant compte à son électoral de Mulundu. © D.R.

 

© D.R.

L’élu du Parti démocratique gabonais (PDG) de la commune de Lastoursville et du canton Poungui, dans le département de Mulundu, Régis Immogault a échange, les 14 et 15,  avec sa base sur les actions menées par les députes à l’Assemblée nationale lors de la deuxième session ordinaire qui s’est achevée le 31 décembre 2019.

Au cours de ces différentes rencontres aussi bien au canton qu’à la commune de Lastrouville, Regis Immogault a entretenu les populations, sur les textes de loi votés au cours de la dernière session, notamment la loi de finances 2020. Édifiant sa base sur l’importance de cette loi, qui fixe les dépenses et les ressources de l’État chaque année pour la matérialisation des politiques publiques de développement, le député de Mulundu a précisé qu’«avec cette loi, le gouvernement arrête le budget d’investissement et celui du fonctionnement».

En outre, Regis Immogault s’est prononcé également sur la politique générale du Premier ministre devant la représentation nationale. «Cet exercice consistait pour le chef du gouvernement de convaincre les députés de lui accorder leur confiance afin d’exécuter les grands axes du projet de société du président de la République, Ali Bongo Ondimba », a-t-il expliqué.

Dans la phase de questions-réponses, les préoccupations des populations, en général, et des électeurs, en particulier, ont tournée autour de la santé avec le statut actuel du centre de santé de la ville, la disponibilité des médicaments et leurs coûts, le chômage des jeunes, le conflit hommes-faune, l’insalubrité.  Régis Immongault a fait la promesse de partager ces doléances au sein de l’hémicycle du Palais Léon Mba avec ses collègues afin d’interpeller le gouvernement.

Bien avant ce compte rendu parlementaire, le député du premier siège de Mulundu, accompagné de son suppléant Félicien Libimbi, a eu une semaine pleine d’activités ponctuée de rencontres avec les forces vives, non seulement du Parti démocratique gabonais, mais aussi des structures associatives et des bureaux des conseils municipal et départemental et des audiences à tous ceux qui souhaitaient le rencontrer. Il a également pris part aux travaux des fédérations locales du PDG sur la charte des valeurs et le lexique, avant d’assister au match de football, le 16 février opposant Lozosport au Stade Mandji qui s’est soldé sur un score de parité, 1 but partout.

 
 

0 commentaire

Be the first one to leave a comment.

Post a Comment